« From Japan »

29 août 2014 at 17:53 2 commentaires

From Japan

Cela fait deux fois que je la regarde. J’irai bien vers elle mais je sais qu’elle ne sait pas. Elle me fait des sourires. Une amie fraîchement installée dans la capitale m’accompagne et demande pour moi : «  Do you have hair wax for man ? ». La vendeuse répond en montrant ses cheveux : « Shampoo ? Yes, have ».

Je pense que j’ai l’habitude, qu’à force de tomber des nues, je sais lire dans leurs yeux. C’est un regard assez troublant. Il y a de la peur, celle de l’étranger qui va poser des questions, la peur qu’il veuille acheter alors que le patron n’est pas là. Il va falloir parler anglais, l’écouter voir même le conseiller. Je croise ce regard dans la plupart des rayons de la plupart des magasins de Phnom Penh.

Je suis avec une amie d’enfance (qui vient de s’installer à moins de 50m de moi, à Phnom Penh). C’est une belle journée, nous sommes à scooter, nous avons le temps. « Je m’arrête juste une seconde, je n’ai plus de cire pour cheveux ». Je me gare devant cette célèbre enseigne de pharmacies cambodgiennes.

« Helloooooooooooooo sir, Helloooooooooooooo madam ». Une fois entré, je sais exactement où chercher. En terme de produits coiffants pour homme, il y a du choix. Le problème, c’est que je n’ai plus 15 ans et que je ne peux plus me coiffer comme dans un manga. Je cherche de la cire, quelque chose de coiffant, proche du Pento. Mon amie me voit m’énerver tout seul : « Mais demande au lieu de souffler. Il y a au moins 4 vendeuses ». Je la regarde. Elle a encore cette fraîcheur que j’ai perdue il y a 5 ans déjà : « Oui, vas-y, demande », lui suggérais-je désireux de spectacle. Mon amie s’approche de la vendeuse qui recule d’un pas. Elle est prise au piège, une blanche va lui poser une question :

– Do you have hair wax for man ?

– Shampoo ? Yes, have, répond la vendeuse en montrant ses cheveux.

– No, hair wax for man.

– To put on the head ? interroge la vendeuse un peu perdue,

– Yes, hair wax for man.

– I have, from Japan, very good, suggère la jeune fille à mon amie.

C’est un tube marron sur lequel est écrit : « scalp repair cream ». Mon amie saisie le produit :

– But it is not hair wax, it is cream to repair the scalp.

– But from Japan, very good, répond la vendeuse toute sûre d’elle en levant le pouce,

– But it is not hair wax.

– But from Japan, insiste la jeune fille.

C’est aussi pour cela que chaque jour au Cambodge est une belle journée, à cause de ce genre de mini-évènement. Je n’interromps pas la conversation et apprécie cet instant suspendu au-dessus du gouffre des cultures. Après quelques instants, mon amie se retourne vers moi en rigolant : « Ok je comprends pourquoi tu ne demandes pas ». J’attrape deux petits pots de gel coiffants qui feront l’affaire. Je fais signe à mon amie qu’on y va, qu’elle n’est pas là pour former le personnel.

« From Japan », c’est un peu comme lorsque que l’on vous dit « fait par des femmes handicapés sidaïques afin de soutenir leur mode de vie dans les montagnes du Ratanakiri », « Numéro 1 aux USA » ou encore « produit sur l’île de la soie », ça n’a que très peu de sens qualitatif pour moi, mais pour la vendeuse, ça veut dire beaucoup de bonheur et de reconnaissance sociale.

Publicités

Entry filed under: Société. Tags: , , .

« Aider » le Cambodge « Tu n’es pas Cambodgien, tu ne peux pas comprendre »

2 commentaires Add your own

  • 1. Nasty  |  8 octobre 2014 à 07:10

    Le coup du « vas-y, demande », c’est souvent très drole effectivement ^^
    Ceci dit, comme dans la restauration, on va voir une « amélioration de la qualité de service », ne croyez-vous pas ?
    (je mets les guillemets car il s’agit plutôt d’adaptation aux standards occidentaux)
    En tout cas et à nouveau, merci pour vos billets trop rares.

    Réponse
  • 2. Cambo_style  |  11 octobre 2017 à 17:04

    Bonjour

    Je vis à Siem Reap depuis 5 ans et sincèrement je trouve le blog excellent, c’est vraiment un plaisir de lire.

    Un grand orkun «  from japan »

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Subscribe to the comments via RSS Feed


Catégories

Subscribe

Pour recevoir les derniers articles de Vivre au Cambodge par e-mail :

Rejoignez 1 317 autres abonnés

Vivre au Cambodge sur Twitter

RSS Time Out Phnom Penh

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Retrouvez ce blog sur

expatriation

Protection contenu


%d blogueurs aiment cette page :